Une infinie reconnaissance

« Nourriture égale gratitude »

Même si ce n’est pas le slogan officiel du partenariat entre le Programme d’art et de design culinaires du MITT et l’Hôpital Saint Boniface, il résume bien l’essence de leur collaboration pour soutenir les travailleurs des soins de santé sur la ligne de front. Dans le cadre d’un projet lancé en janvier, les étudiants du MITT ont préparé et livré plus de 2 800 repas chauds à l’intention du personnel de Saint Boniface, entre janvier et la fin février.

L’idée a germé à l’automne 2020 au cours d’une conversation entre les chefs instructeurs de l’école de cuisine, Perry Favoni et Curtis Bayne, et le chef responsable de la production, Stephen Strecker. Voyant que les restrictions imposées par la COVID 19 les obligeraient à mettre sur la glace le stage pratique de quatre semaines, le trio a réfléchi à une solution de rechange qui a permis à leurs étudiants de vivre une expérience concrète, tout en redonnant aux travailleurs de la santé. Le chef Strecker en a parlé à une amie infirmière de l’Hôpital Saint Boniface et l’idée a fait son chemin jusqu’à la Fondation de l’Hôpital Saint Boniface.

« Nous sommes très reconnaissants envers le Programme d’art et de design culinaires et leurs étudiants d’avoir pensé au personnel de première ligne de l’Hôpital Saint Boniface et nous les remercions mille fois! Cette initiative rappelle à nos travailleurs qu’ils ne sont pas seuls dans cette lutte », dit Karen Fowler, présidente et directrice générale par intérim de la Fondation.

Au cours de l’hiver, les étudiants ont géré la production et les cuisines du MITT, accomplissant à tour de rôle les fonctions qu’ils auraient exécutées au cours d’un stage dans un restaurant, de sous chef à plongeur. Les professeurs se sont délibérément tenus en retrait pour laisser les étudiants assumer les responsabilités qui incombent aux professionnels, sous la supervision quotidienne du chef Strecker qui leur prodiguait des conseils sur la préparation des repas, la prise d’inventaire et la gestion du temps, pour ne nommer que ces tâches.

« L’idée était de laisser les étudiants prendre les commandes de la cuisine et conquérir leur devenir autonomie. »

« Ce qui est extraordinaire, c’est que les professeurs ont encouragé cet apprentissage par la pratique et l’autonomie des étudiants. Notre expérience en cuisine nous a tous appris à quel point il est important de devenir des professionnels compétents et d’acquérir de l’assurance dans une cuisine », explique le chef Strecker.

Les étudiants ont préparé quatre cents repas par semaine, dont la moitié à l’intention de personnes ayant des allergies ou des restrictions alimentaires. Les repas étaient livrés à l’Hôpital tous les vendredis, par lots de 200 (vers midi et en soirée) pour coïncider avec les changements de quarts.

L’Hôpital a coordonné la distribution des repas afin de veiller à ce que tous les employés de l’ensemble des services profitent d’un repas complet. Les étudiants ont rivalisé de créativité pour concocter des menus hebdomadaires, tout en perfectionnant leurs techniques culinaires et en apprenant à travailler en équipe et sous pression.

« Malgré tous les défis qu’elle a posés, la pandémie a stimulé la créativité et l’esprit communautaire », fait observer Ray Karasevich, président et directeur général du MITT.

« C’est fantastique de voir nos étudiants en art culinaire acquérir une expérience essentielle en cuisine, tout en redonnant aux travailleurs de la santé de première ligne qui aident les Manitobains à passer au travers la pandémie. Je félicite chacun des étudiants et des professeurs pour cette initiative extraordinaire et je remercie l’Hôpital Saint Boniface d’avoir rendu ce partenariat possible. »


Nous remercions l’Institut des métiers et des technologies du Manitoba (MITT) de nous avoir fait part de son expérience avec la Fondation de l’Hôpital Saint Boniface.

Vous pouvez soutenir le MITT dans cette initiative essentiel, en faisant un don à notre Fonds de lutte contre la COVID 19 dès aujourd’hui.

FacebookTwitterLinkedIn